Actualités

#
CMS

Du CMS standard au Headless

#Infrastructure,

Le Content Management System (CMS) occupe une place importante dans l’univers du Web. De sites vitrines, aux blogs voire aux sites e-commerce, ces outils dynamiques ont permis pour les plus prometteurs d’entre eux un enrichissement communautaire au développement via l’Open source mais de plus la possibilité à ses utilisateurs de pouvoir générer du contenu via des interfaces intuitives.

Les critères actuels d’un bon CMS devraient contenir :

  • Easy content publishing : N’importe quel CMS de qualité contiendra un puissant éditeur et pleins d’options pour vous assurer que votre contenu est d’une grande qualité.
  • Gestion et classification de contenu : Plus votre site contient du contenu, plus il est important de tout garder organisé. C’est pour cela qu’un CMS devrait vous permettre de créer des catégories, attribuer des tags à vos articles, etc.
  • Personnalisation approfondie. La plupart des meilleures plateformes CMS sont hautement personnalisables. Cela signifie qu’elles vous permettent d’ajouter presque n’importe quelle fonctionnalité souhaitée, ce qui vous permet de créer des sites web avancés.
  • Une forte communauté. Les CMS avec des communautés actives sont sous un développement constant, donc vous aurez toujours accès aux mises-à-jour, patchs de sécurité et l’aide de la part d’autres personnes aguerries sur le support.

La nouvelle génération : le CMS headless

Les CMS Headless ont fait leur apparition après les CMS traditionnels.Leur différence principale réside dans le front-office. Un CMS headless est un système de gestion de contenu composé uniquement d’un back office de gestion de contenu et d’une API. 

Une API (Application Programming Interface) désigne une façade sur laquelle peuvent programmer les développeurs, sans avoir besoin de connaître en détail la logique interne du logiciel. En effet, une API peut échanger de l’information dans tout type de format, et indépendamment du langage de programmation. Cela laisse à chacun la possibilité d’utiliser le langage qu’il souhaite. Un CMS headless fait appel à ces API pour rendre le contenu dans la base de code. Cela évite toute contrainte directe entre le code et le contenu. 

Contrairement aux CMS traditionnels, un CMS headless a donc dissocié son front-office et son back-office. Il assure le stockage du contenu, et de façon distincte, sa livraison avec une API. Réduisant considérablement les contraintes, cela apporte davantage de flexibilité. On peut alors multiplier sans difficulté les formats d’écrans ou de diffusion, ou introduire des fonctionnalités IoT par exemple.

Quels sont les avantages de l’approche Headless ?

Nous avons déjà commencé à évoquer certains avantages des CMS headless. En réalité, ils sont assez nombreux :

  • Plus de liberté : un développeur travaillant sur un CMS classique doit se plier à certaines contraintes, aux templates existants, etc. Ça peut en frustrer certains. L’utilisation d’un CMS headless laisse la liberté de créer l’infrastructure de notre choix. Et ainsi, la mieux adaptée à notre besoin.
  • Maintenabilité : On peut utiliser le langage de programmation de notre choix. Cela facilite les interventions de maintenance : pas besoin de se plier à un langage en particulier !
  • Supports illimités : Comme on l’a évoqué précédemment, les API permettent de s’adapter à tous les formats de diffusion. On entend par là les tablettes, smartphones, ordinateurs. Mais ils s’adaptent surtout parfaitement aux supports innovants, comme les objets connectés ou les casques de réalité virtuelle.
  • Efficacité : les développeurs front-end et back-end travaillent de manière totalement dissociée : chacun peut faire son travail sans se soucier de l’autre. Cela nécessite un peu d’investissement dans les CMS classiques. Les développeurs back-end peuvent donc réaliser efficacement leur part du travail.  
  • Meilleure expérience utilisateur : La diffusion, dépendant des API, est ainsi totalement optimisée pour le support concerné. L’UX n’en sera que meilleure !
  • Plus sécurisé : tout votre contenu est stocké dans un espace inaccessible depuis la base de données du CMS. De plus, utiliser un CMS traditionnel nécessite de veiller en permanence à la sécurité des données. Notamment à chaque nouvelle mise à jour.

Quel choix entre CMS Headless et traditionnel ?

Cela dépend tout bonnement des besoins du projet. S’il a été évoqué les avantages des CMS headless, il faut néanmoins savoir ce que leur utilisation incombe : 

  • Un CMS headless peut certes être très puissant de par sa liberté d’exécution mais il requiert un minimum de compétences dans le milieu tandis qu’un CMS traditionnel est complètement user friendly.
  • Dépendant au code : un CMS headless s’appuie sur beaucoup de lignes de code, dans lesquelles les erreurs peuvent facilement se glisser. Par conséquent, il est moins tolérant à l’erreur et le moindre souci peut impacter l’affichage.

On va préférer utiliser un CMS traditionnel dans le cas de projets plutôt simples. Ce sera le cas si votre projet n’est pas destiné à accueillir des modules extra-personnalisés, ou à être diffusé sur des plateformes de la nouvelle génération.